LAURENCE MAGNÉE

 

Née en 1989, Laurence Magnée a commencé le théâtre par une formation de comédienne au Conservatoire Royal de Mons - Arts² (Belgique) de 2008 à 2012. Elle se forme ensuite à l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg en section Régie-Techniques du Spectacle jusqu’en 2016. 


Durant sa formation, elle s’intéresse principalement à la création lumière ; elle participe notamment à « Karukinka », une pièce de musique contemporaine de Francisco Alvarado présentée lors du festival MUSICA à Strasbourg. En janvier 2016, elle crée également la lumière de « Cataclop enzovoorts », un spectacle de Lorette Moreau, présenté au théâtre de la Balsamine (Bruxelles). Sa formation au TNS se termine en juin 2016 par la création lumière du « Radeau de la Méduse » de Georg Kaiser, mis en scène par Thomas Jolly et présenté au Festival d’Avignon. 

Depuis sa sortie du TNS, elle a créé la lumière de sept spectacles de théâtre avec les metteurs en scène David Farjon (Ce que je reproche le plus résolument à l'architecture française, c'est son manque de tendresse et Et c'est un sentiment qu'il faut déjà que nous combattions, je crois), Lucie Valon (Funny birds), Lorette Moreau ({:}), Lucie Nicolas (Noire) et Géraldine Martineau (La mort de Tintagiles et La Petite Sirène); de trois opéras avec les metteuses en scène Maëlle Dequiedt (Shakespeare, fragments nocturnes avec l'Académie de l'Opéra Bastille et Les Noces - Variations à l'Opéra de Lille) et Jeanne Desoubeaux (Et la nuit éclairait la nuit - Académie de l'Opéra Bastille); et d'une pièce chorégraphique (Hom(M)es de Catherine Dreyfus). Les collaborations avec plusieurs de ces metteurs en scène se confirment pour les saisons à venir, avec notamment la création de La Dame de la mer d'Ibsen au Théâtre du Vieux Colombier avec Géraldine Martineau, celle de On va bâtir une île et élever des palmiers avec Lorette Moreau et Aquarius - Le dernier Voyage avec Lucie Nicolas

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon