RENAUD VAN CAMP

 

Après un parcours universitaire à l’ULB en histoire médiévale, Renaud Van Camp s’inscrit au Conservatoire de Bruxelles où il poursuit des études d’art dramatique qui se terminent à Arts²  (Conservatoire Royal de Mons) dans la classe de Frédéric Dussenne.

Il rencontre Pascal Crochet sur le spectacle « La nuit... toutes nos nuits » (Théâtre des Tanneurs - 2007), joue pour Philippe Sireuil dans « Bérénice » (Théâtre des Martyrs - 2009) et pour Olivier Coyette dans « Les chants de Sisyphe » (Théâtre de la Balsamine - 2009).

 

Il entame ensuite une longue collaboration avec Antoine Laubin et Thomas Depryck et joue dans (quasiment) tous leurs spectacles, à commencer par « Les langues paternelles » (Centre Culturel Jacques Franck - 2009) qui tournera en Belgique et en France pendant plusieurs années, ainsi que « Dehors » (Théâtre de Namur - 2012), « Le réserviste » (Théâtre de la Vie - 2015), « Szenarios » (Staatstheater, Braunschweig) et, plus récemment, « Il ne dansera qu’avec elle » (Théâtre Varia - 2016).

En parallèle, il développe une recherche avec Jessica Fanhan à L’L - Lieu de recherche et d’accompagnement, depuis 2013. 

Dès 2017, il prend part au projet « On va bâtir une île et élever des palmiers », porté par Axel Cornil et Lorette Moreau (création prévue en mars 2020 au Théâtre de la Vie).

 

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Google+ Icône