À PROPOS

Portrait Lorette Moreau (c) Anna Basile.jpg

 LORETTE MOREAU 

Lorette Moreau est porteuse de projet au sein de la Wander Structure et de l'Amicale. Elle a grandi dans les années nonante à Bruxelles et elle connaît les prénoms de tous les enfants du roi Philippe.
Travailleuse culturelle multi-casquettes, Lorette Moreau est porteuse de projets artistiques, renvoyeuse de balles sur des projets portés par d’autres artistes (Antoine Defoort et Julien Fournet entre autres), elle a fait de la production (avec Vincent Glowinski aka Bonom notamment), enseigne à ARTS² et s'essaye à la facilitation en intelligence collective. 
Elle raffole de tout ce qui concerne le MÉTA, la MÉTHODO et les MODALITÉS. 

Son premier spectacle, Cataclop enzovoorts, a été créé au Théâtre de la Balsamine en 2016 après un long temps d'expérimentation, notamment dans le cadre des Laboréales (dispositif de soutien à la jeune création transdisciplinaire initié par Le Manège.mons, la Bellone, la Balsamine et Buda Kunstcentrum Kortrijk).

Au printemps 2019, elle a créé le spectacle ({:}) qui a remporté le prix coup de coeur du Jury Jeunes au Festival Emulation (Théâtre de Liège).
Le spectacle est repris au Théâtre de la Balsamine en mars 2020, dans le cadre du Festival XX Time.

Sa création suivante "On va bâtir une île et élever des palmiers" - co-écrite avec Axel Cornil - sera présentée en septembre 2021 au Théâtre de la Vie à Bruxelles.

En 2020-2021, elle pose les premiers jalons de son projet Solastalgia et inaugure un premier cycle de résidences de recherche en solitaire.

Par le passé, elle a collaboré longuement avec Anne Thuot (Histoires pour faire des cauchemars, J’ai enduré vos discours et j’ai l’oreille en feu et Wild) et travaillé dans plusieurs festivals (Kunstenfestivaldesarts, Festival d'Avignon, SIGNAL,...)

 

Au sein de l'Amicale, elle a collaboré au projet Amis, il faut faire une pause (Julien Fournet, 2021) et à la création “Feu de tout bois“ (Antoine Defoort, 2021).

Elle a également co-élaboré plusieurs événements : le workshop transfrontalier “Travail & Poezie“, la soirée “Hic & Nunc“ à l'Atelier 210 et le parcours "Plaine de jeux" à la Maison Folie Wazemmes.

A l'automne 2020, elle co-fonde la Wander Structure, une ASBL transdisciplinaire portant les projets de huit artistes : Amel Benaissa, Anna Czapski, Céline Estenne, Sophie Guisset, Salomé Richard, Clara Thomine, Boriana Todorova (et Lorette Moreau elle-même).

Elle est lauréate du Prix Jo Dekmine 2020, attribué par le Théâtre des Doms.